Frise Lumière

Sous une lumière rasante, Frise Lumière, se dissimule le projet intimiste de Ludovic Gerst, musicien et compositeur. Épurant l’instrumentation uniquement à sa basse, il en extrait harmonies mélodiques, rythmiques et percussives.

Tout part d’une matière brute, d’un mot, d’une sonorité, d’une note… comme un chant aphone essayant de prendre vie, de s’expulser hors de ce corps, hors de cette bouche, hors de cette page, de cette basse, frappée, tapée, détournée, épurée à elle-même. Cet instrument pouvant être mélodique et à la fois rythmique devient juste un élément percussif et laisse transparaitre d’autres chants et respirations.

Bisou Genou s’infuse de poésie. Les mots et les vers se sont transposés en notes, phrases et motifs pour exprimer par leur choix un sens, une sonorité phonique… appuyer rythmes et métriques avec autant de figures de style. À la fois brute et minimaliste, se référant seulement à ses mots et ses notes, un silence, une ponctuation devient alors mélodie. Une arme. En découle une émotion qui traverse les âges et les territoires et nous laisse entendre des musiques et des chants traditionnels. Rituels. Elle nous fait voyager jusqu’à une certaine transe, une dernière danse… avant de partir dans un combat de l’esprit.

Bisou Genou est à la fois cette douceur quand, suite à une blessure, un bisou vient se (dé)poser sur le genou de l’enfant afin de le guérir. Mais il est aussi cette violence brutale d’un coup de genou dans les gencives.

Photos par Tania Vila Diaz |1 & Ludovic Gerst |2
Vidéo par William Clément

Contact

Booking : booking@tapenaderecords.com

Vidéos

Frise Lumière

Discographie (2)

Presse (9)

"Frise Lumière frôle aussi les frontières de la musique expérimentale, de la beauté du son pour le son. D’où la puissance rythmique du math rock et la richesse des couleurs sonores de l’expérimental. On est bien dans un entre-deux assez prodigieux qui prend toute sa dimension sur scène car le tritureur de basse et de matériel, dans l’inconfort et la magie de l’instant, éclipse presque le compositeur. Frise Lumière, c’est à la fois la musique du passé et celle de l’avenir"POPnews
"Abscondre | Ce titre, aliénant, est d’une force tellurique et ressemble à une mauvaise fièvre, contractée dans un pays moyen-oriental, qui ne nous lâcherait plus et qui pourrait symboliser la guerre, les errances des hommes. Puissant." Litzic
"Un album où le minimalisme de la musique fait se heurter, dans un fracas paradoxal, tendresse et violence." "A la faveur d’un remarquable travail sur le son, organique et brut, l’artiste convie l’auditoire à un voyage introspectif aux confins de contrées intrigantes. Qu’elle soit nette ou évanescente, chaque mesure semble en tout temps s’élancer à corps perdu dans une fuite en avant."Totoromoon
"Composé de neuf titres, Frise Lumière puise son inspiration auprès des matières brutes et dépouillées. À la croisée de la noise et de la musique expérimentale, l’univers arty du musicien arrive à nous enivrer et nous glacer le sang à chaque fois."Les Oreilles Curieuses
"C'est un disque unique et en cela, il te pousse dans tes derniers retranchements, t’oblige à déployer des trésors d’assimilation pour, par ses textures et climats, t’emprisonner après avoir balourdé la clef de ta geôle."Muzzart
" Une expérimentation remarquablement poétique. Aussi satinée que sauvage. Ce Bisou Genou est un indescriptible. Il se vit, se ressent. Les notes rebondissent, volent, se brisent sur la basse. Hypnotisant, parfois dérangeant, il vous pousse dans vos retranchements. Une introspection importante et nécessaire. Nuancée, subtile. Ce premier disque ne laisse clairement pas indifférent. "Rock Ur Life
"Il pousse la recherche à son paroxysme, éclairage, intimiste et mystique. Ce n'est que lui au centre de la pièce. La basse devient tout à coup percussion, caisse de résonance. Tantôt caressée, elle n'est que le prolongement de son corps..."La Face B
"La basse de Gerst déploie alors toute sa puissance évocatrice, sa capacité à faire naître des représentations mentales à partir de très peu. C’est l’une des grandes forces de ce projet. De par leur forme même, leur structure et l’épure qui les caractérise, certaines pièces évoquent des haïkus musicaux."Litzic
"Bisou Genou est d’abord assez absorbante, l’inventivité et le climat sombrement et âprement poétique qui vont avec aussi. Sur la longueur, cette même austérité et l’effet très répétitif de certains morceaux finissent par vous rattraper et user la corde qui s’avère tendue dès le début mais franchement, vous avez matière à être interpeller et l’expérience vaut le déplacement."Perte & Fracas
Date
Artiste(s)
Salle
Ville
Pays
25 Apr 24
Est Galerie
Paris (FR)
France
13 Apr 24
Amparo99
Porto (PT)
Portugal
26 Jan 24
Kaffee’t Hof
Middelburg (NL)
Pays-Bas
08 Oct 23
Lata De Zinc
Oveido (ES)
Espagne
06 Oct 23
SONOCRAFT#4
Nantes (FR)
France
30 Sep 23
Waterintobeer
Londres (UK)
Royaume-Uni
29 Sep 23
The Victory
Hereford (UK)
Royaume-Uni
28 Sep 23
JT Soar
Nottingham (UK)
Royaume-Uni
26 Sep 23
The Glad Cafe
Glasgow (UK)
Royaume-Uni
25 Sep 23
Sett Studios
Edinburgh (UK)
Royaume-Uni
24 Sep 23
The Cumberland Arms
Newcastle (UK)
Royaume-Uni
20 Sep 23
Chair de Poule
Paris (FR)
France
17 Sep 23
Grémio Operário de Coimbra
Coimbra (PT)
Portugal
02 Aug 23
Café Galao
Stuttgart (DE)
Allemagne
31 Jul 23
Parkplatz-Kiosk Güterbahnhof
Brême (DE)
Allemagne
28 Jul 23
Larrys Corner
Stockholm (SE)
Suède
24 Jul 23
Mallassauna
Oulu (FI)
Finlande
23 Jul 23
Pethaus
Tampere (FI)
Finlande
22 Jul 23
Odysseus Festival
Helsinki (FI)
Finlande
20 Jul 23
Aleponija
Riga (LV)
Lettonie
19 Jul 23
Ideas-Block
Vilnius (LT)
Lituanie
18 Jul 23
Garazhhh
Kaunas (LT)
Lituanie
17 Jul 23
Kolonia
Gdańsk (PL)
Pologne
15 Jul 23
Poznań Orzeszkowa sixth Seszyn
Poznań (PL)
Pologne

Panier

Sous-total 0,00